top of page
  • laurencemoszkowicz

TDAH chez l’adulte, le cerveau en ébullition - Arte Regards

Dernière mise à jour : 28 mars




Les scientifiques ont longtemps cru que le trouble déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) ne touchait que les enfants et les adolescents. Or, 5 % des adultes en seraient atteints, souvent sans le savoir. Ce trouble entraîne des difficultés tout au long de la vie, qui pourraient toutefois être largement évitées, car des diagnostics fiables et les traitements efficaces existent.



Milena Glimbovski souffre de TDAH, ce qui ne l’empêche pas d’être épanouie. À tout juste 32 ans, la jeune femme a déjà cofondé trois entreprises et écrit actuellement un livre sur les conséquences du changement climatique. Cependant, tout n’a pas toujours été rose pour cette Russe qui vit dans la périphérie de Berlin. Après une scolarité compliquée, elle n'a découvert qu’à 22 ans la cause de ses difficultés. Aujourd’hui, elle se concentre sur son travail de journaliste et sur l’éducation de son fils. Elle sait que le TDAH est héréditaire, mais espère que son enfant sera épargné. Après plus de dix ans de mariage, James et Samantha Brown ont découvert en plein confinement qu’ils étaient tous les deux atteints de TDAH. Ce couple de Birmingham a alors complètement repensé son quotidien et notamment accroché dans son logement des listes rappelant les tâches essentielles. Le diagnostic leur a apporté un véritable soulagement, et a également été bénéfique à leur couple. À Hambourg, Daniel Schöttle reçoit à la clinique Asklepios des patients adultes souffrant de TDAH. D’après lui, beaucoup reste à faire : "Aujourd’hui, on a tendance à associer rapidement des comportements atypiques au TDAH ; mais, le plus souvent, ce trouble n’est pas diagnostiqué et l’absence de traitement peut conduire à la dépression, à l’alcoolisme ou à la toxicomanie".

116 vues0 commentaire

Comments


bottom of page